Travail de rue et intervention de parc

Crédit photo: Isabelle Chabot (Journal l'Appel)

TRAIL

(TRAVAIL DE RUE, ACCOMPAGNEMENT ET INITIATIVES LOCALES)

Ce que nous offrons

Volontariat. Confidentialité. Relation égalitaire. Voilà trois mots essentiels au type d’accompagnement offert par les travailleurs de rue de TRAIL.

Présents dans la communauté (parcs, restaurants, écoles, rues, bars, etc.), les travailleurs de rue rejoignent principalement les 12-25 ans dans leurs milieux afin notamment de connaître leurs réalités, leurs vécus et leurs besoins. Puis en offrant aide, support, écoute, informations et références à des ressources adaptées aux réalités des personnes accompagnées, ils peuvent répondre à différents besoins.

Le travailleur de rue part toujours du besoin des individus et de leurs communautés. S’appuyant sur une approche humaniste et globale fondée sur la création de liens significatifs, les travailleurs de rue encouragent les personnes à répondre à leurs besoins ou à résoudre leurs problèmes dans une perspective d’autonomie et de responsabilisation. Le travailleur de rue accueille les réalités vécues par les individus et ils essaient ensemble de trouver les moyens afin qu'ils puissent reprendre du pouvoir sur leur vie.

Tout en essayant de rejoindre les personnes marginalisées ou en rupture avec le réseau traditionnel de services, les travailleurs de rue offrent leur soutien à tous et ce, en étant flexibles dans leurs horaires et leurs modes d’interventions.

Les travailleurs de rue sont membres de L’ATTRueQ, une association qui a pour but de regrouper les travailleurs de rue du Québec et autres partenaires, afin d’assurer le développement et la reconnaissance du travail de rue au sein de la société québécoise. Les travailleurs de rue membres de l'ATTRueQ adhèrent tous au code d'éthique de l'association.

TRAIL a aussi le mandat de sensibiliser la population aux réalités jeunesse et il œuvre au développement d’initiatives sociales locales (projets, concertation).

Des objectifs

Globalement, le travail de rue effectué par notre ressource favorise la prévention de l’émergence de problèmes sociaux et il agit sur la détérioration des conditions de vie chez les jeunes dans une optique de promotion de la santé et de prévention sociale.

- Par sa présence régulière et continue dans la communauté, la pratique du travail de rue permet la réduction de la marginalisation et l’exclusion sociale;

- Les travailleurs de rue permettent de sensibiliser les personnes rejointes à adopter et maintenir des comportements sécuritaires et non abusifs en regard de leur santé mentale et physique;

- Accompagner les personnes en situation de crise.

- Accompagner et référer de façon personnalisée les personnes vers des services adaptés aux réalités des individus et démystifier le rôle des intervenants sociaux

- Favoriser la concertation des organismes et des ressources de la communauté.

Historique

Le projet d’implantation du travail de rue fait suite à une étude exploratoire sur les besoins des jeunes du territoire, effectuée en 2011. L’examen de la situation a d’abord souligné l’importante concentration de jeunes sur le territoire par rapport à l’ensemble des quartiers de la Ville de Québec.

La visite des lieux et la rencontre avec les jeunes témoignent que plus d’un éprouvent des difficultés. Certaines situations sont particulièrement préoccupantes. En plus de signaler la présence de plusieurs facteurs de risque, l’étude fait ressortir l’accès difficile et le manque évident de ressources qui leur sont dédiées. Cette lecture de la situation est préoccupante et partagée par les principaux acteurs du milieu.

Puis, un partenariat a été établi avec TRAIC Jeunesse, un organisme de travail de rue qui dispose d’une grande expérience en la matière. Ce dernier offre son support afin de favoriser un déploiement graduel des services.

La recherche de subventions se poursuit et l’organisme a obtenu, à partir de l’automne 2011, des financements (Centraide, Ville de Québec, Ministère de la sécurité publique, Rotary, Table d’actions préventives jeunesse) permettant la présence de travailleurs de rue dans notre secteur.

TRAIL est un service rattaché à la Maison des jeunes l'Escapade de Val-Bélair. Fondée en 1985, la ressource communautaire œuvre depuis plus de 30 ans auprès de la jeunesse du secteur.

Autonome et enracinée dans sa communauté, l'organisme prône tout d’abord l’équité, la justice sociale, le respect et l’entraide. L’accompagnement, la responsabilisation, la confidentialité, la souplesse, l’ouverture d’esprit, le respect du rythme et le droit à l’erreur font parti de nos priorités.

LES TRAVAILLEURS DE RUE


CONTACT

CYNTHIA GAUTHIER : 581-999-6658

ALEXANDRA MORIN : (581) 983-5125

 

INTERVENTION DE PARC ET «SPOT À FEU»

Au printemps 2016, la MDJEVB a présenté un projet d'intervention pilote pour le secteur du parc de La Chanterelle (PLC). Le but principal de la présence d'un intervenant de parc (IP) au PLC était de créer des liens à court, moyen et long terme avec les jeunes et éventuellement pouvoir les sensibiliser sur le matériel, les installations du parc et de la bibliothèque et des environs et les accompagner au besoin en général.

L'IP demeure dans l'espace social des jeunes et de la population et ce, à l'intérieur des limites du parc. Il peut organiser des activités et il favorise la création de liens. Il tente de sensibiliser les jeunes et les jeunes adultes aux règles tout en demeurant dans une approche non moralisatrice et non répressive. Son rôle est également de favoriser l'amélioration des conditions de vie et la médiation dans la communauté.

En plus de l'IP, la Ville de Québec et la MDJEVB ont installé un «spot à feu». Autour du feu, on jase de tout et de rien. C'est l'endroit idéal pour passer des messages dans l'informel. On essaie de sensibiliser les jeunes au fait que le parc est un endroit public et qu'il faut en prendre soin (matériel, déchets, installations, etc.). Dans une perspective de réduction des méfaits, toute intervention a son sens.

Au printemps 2018, le mandat du travail de parc est étendu aux secteurs de Loretteville et de Montchâtel.

INTERVENANT DE PARC/MILIEU (PARC DE LA CHANTERELLE) : SAMUEL FALARDEAU

INTERVENANTES DE PARC/MILIEU (LORETTEVILLE, MONCHÂTEL) : ÉLIZABETH GAUDREAU ET TANIA SOUCY