Historique et mission

À la suite d'une étude socio-sanitaire et démographique réalisée en 1985 par le CLSC du territoire de la Jacques-Cartier, différents besoins sont identifiés. En particulier, celui d'offrir aux adolescents de Val-Bélair un lieu de rencontre, d'échange, d'éducation et de prévention. La même année, la Maison des jeunes l'Escapade de Val-Bélair (MDJEVB) est incorporée.

En 1988, la MDJEVB ouvre ses portes dans un modeste local. Après trois ans de survie et de prise en charge par des bénévoles, elle répond de toute évidence aux besoins grandissants des jeunes Bélairois. L'appui du CLSC et de la communauté de Val-Bélair permet alors de structurer un conseil d'administration, de définir le mandat de l'organisme et d'élargir les sources de financement.

Au cours des années la MDJEVB s'adapte aux couleurs de son milieu et évolue avec le développement et l'expansion démographique de sa municipalité, aujourd'hui fusionnée à Québec. Elle a su prendre sa place dans la communauté, acquérir sa crédibilité, démontrer son professionnalisme et développer des liens solides avec ses partenaires. Le programme de prévention et d'intégration Les Idées Claires (IDC) est un bel exemple de cette adaptation. S'adressant aux jeunes et à leurs parents, il est solidement implanté pendant un peu plus de dix ans (1998-2008). Aujourd'hui seul le volet jeunes a été reconduit et une composante de son programme, le travail de milieu, a été mis de l'avant et transformé en travail de rue afin de mieux répondre aux besoins du milieu.

Constatant la pertinence de la mission de la MDJ auprès des adolescents, la communauté se mobilise de nouveau pour offrir à ces derniers des locaux plus adéquats. Entre 1997 et 2000, plus de cent vingt bénévoles se sont impliqués dans un ambitieux projet de relocalisation de la ressource. Depuis plus de dix ans, la MDJ a désormais pignon sur rue au 1565 rue de l'Innovation et l'organisme est propriétaire de ses installations.

En 2008, la MDJEVB entame un processus de restructuration qui lui permet de se rapprocher des idéaux qui on vu naître le projet «maison de jeunes» mis de l'avant par le Regroupement des maisons de jeunes du Québec (RMJQ). Elle devient d'ailleurs membre de ce regroupement en 2011.

En 2010, la MDJEVB et d'autres acteurs sociaux identifient un manque de service pour la jeunesse du secteur et plus précisément auprès des jeunes qui ont moins d'affinités avec le milieu de vie de la maison des jeunes. Le comité «Travail de rue» naît de cette réflexion. Ayant l'appui de plusieurs partenaires du secteur, le comité réussit à déployer du travail de rue sur le territoire en avril 2011 grâce à un appui financier du Club Rotary de Val-Bélair. Puis en 2012, un comité d'action de citoyens (Group'Action Val-Bélair) établit un plan d'action où le développement du travail de rue se retrouve en priorité. La même année, un financement ministériel vient appuyer les demandes des citoyens, et le travail de rue fait un autre bout de chemin. Depuis, le travail de rue est de plus en plus présent au sein de la mission de la MDJEVB.

Fortement enracinée dans son milieu de vie, la MDJEVB a célébré en 2015 trente années d'existence. Elle possède des forces sur les plans du partenariat et de la transformation sociale et elle intervient dans le domaine de la prévention et de la promotion de la santé de façon efficace. Par sa vie associative, son autonomie, sa souplesse, son innovation, son approche globale, son professionnalisme, son implication communautaire et ses nombreux projets novateurs, la MDJEVB soutien depuis bientôt trois décennies les jeunes dans leur cheminement vers le monde adulte.

MISSION

Notre maison de jeunes se définit comme une association de jeunes et d'adultes qui s'est donnée pour mission, sur une base volontaire, dans notre communauté, de tenir un lieu de rencontre animé où les jeunes de 12 à 18 ans, au contact d'adultes significatifs, pourront devenir des citoyennes et des citoyens critiques, actifs et responsables. Au contact d'autres jeunes et en association avec des adultes représentatifs et significatifs, le projet «maison de jeunes» permet aux jeunes d'êtres mieux informés, pour mieux comprendre et agir en connaissance de cause sur leurs situations individuelles et collectives. Ainsi, ils font des choix et réalisent des actions à travers lesquelles ils participent et contribuent à une transformation sociale avec et dans leur communauté. Il est important de mentionner que dans ses objets de chartes, la MDJEVB s'est aussi donné les mandats suivants :

- Offrir aux jeunes de ce territoire des services de prévention, de promotion de la santé, de sensibilisation, d'éducation, d'information et d'accompagnement;

- Travailler à l'établissement et au développement de projets visant le bien-être, l'épanouissement et la qualité de vie des jeunes de ce territoire;

- Venir en aide aux jeunes en difficulté de ce territoire.

Le travail de rue et le travail de milieu sont des outils qui nous permettent l'atteinte de nos objectifs.

ADAPTER LE PROJET «MAISON DE JEUNES» AUX RÉALITÉS JEUNESSE

Seule ressource jeunesse en santé et services sociaux sur le territoire de Val-Bélair, la MDJ s’adapte aux réalités jeunesse tout en gardant le cap sur le mandat qu’elle s’est donné, celui de faire vivre le projet «maison de jeunes». Voilà pourquoi elle mise sur la souplesse. Son souci de voir la pratique en maison de jeunes se développer et évoluer au rythme des jeunes l’amène à s’impliquer dans plusieurs projets d’envergure.